zanatura-blog-allergie-1

Ces aliments qui nous aident contre les allergies

Depuis une vingtaine d’années le nombre de personnes allergiques dans le monde a doublé, à tel point que l’OMS fait des allergies la 4ème maladie sur la planète. Les facteurs héréditaires jouent un rôle important dans ce phénomène allergique pourtant l’hérédité sévit depuis des millénaires. Alors pourquoi sommes-nous de plus en plus allergiques ?

1. L’allergie, une épidémie des temps modernes

Cette hausse des cas d’allergie est plus forte dans les pays développés. En effet, plusieurs facteurs liés au progrès peuvent entrer en jeu dans cet essor.

Premièrement, l’amélioration des conditions de vie est pointée du doigt. Des habitations mieux isolées ou trop chauffées réunissent les conditions parfaites au développement des acariens par exemple.

Une autre hypothèse serait que les personnes moins mises en contact avec des germes pendant l’enfance (environnement trop aseptisé, césarienne), ont un microbiote moins riche et sont ainsi plus sujettes aux allergies. En effet, les microbes stimulent le système immunitaire et le rendent plus performant.

Et on pourrait ajouter à cela, l’effet des polluants (pesticides, produits pétroliers, solvants…) qui au fil des générations modulent notre génétique.

2. Petit rappel sur l’allergie

De manière générale, l’allergie est une réaction excessive du système immunitaire à des éléments extérieurs inoffensifs comme le pollen ou des aliments. Une fois ces substances dans le corps, le système immunitaire produit des anticorps responsables de la défense contre les agressions. Lorsque la substance étrangère est capturée par les anticorps, des réactions inflammatoires vont avoir lieu. C’est à ce moment que vont apparaître les manifestations allergiques.

Certains aliments peuvent nous aider à lutter contre les allergies aussi bien au niveau des symptômes en les limitant que du phénomène lui-même en modulant l’immunité.

3. Les aliments « soutien »

La spiruline

La spiruline contient de la phycocyanine. Ce pigment bleu vert qui lui confère sa couleur, est un anti-histaminique et anti-inflammatoire naturel. Mais il faut un certain temps dans de l’eau pour que la phycocyanine soit séparée des autres composés de la spiruline. Ainsi, l’idéal est de consommer directement de la phycocyanine extraite sous forme aqueuse.

Les aliments lacto-fermentés

Les aliments lacto-fermentés sont riches en probiotiques naturels qui vont pouvoir agir sur l’immunité en apportant un soutien à notre système immunitaire. La Kombucha, le kéfir, les légumes fermentés comme le chou, la carotte, la betterave… sont donc à mettre au menu. Il existe de nombreuses recettes pour les agrémenter et vous pouvez aussi envisager de procéder vous-même à la fermentation de vos aliments.

Les omégas 3

Pour lutter contre l’inflammation liée aux allergies chroniques, les omégas 3 sont une bonne idée. En effet, ils sont précurseurs de différents composés anti-inflammatoires. Pensez donc à consommer 2 à 3 fois par semaine des poissons gras (maquereaux, hareng, sardines…) et chaque jour 1 cuillère à soupe d’huile végétale riche en omégas 3 comme l’huile de colza, de noix, de cameline. Une complémentation est également envisageable.

Les polyphénols dont la quercetine

Les polyphénols sont des substances présentes dans les plantes et les végétaux. Ces molécules sont à l’origine des teintes brunes, rouges et bleues des fleurs et des fruits. C’est pourquoi, on vous conseillera de mettre de la couleur dans votre assiette.

Et parmi ces polyphénols, la quercetine que contiennent les câpres, la livèche, l’oignon rouge, la grenade mais aussi le raisin rouge et le vin rouge, agit comme un antihistaminique. C’est un puissant inhibiteur de la libération d’histamine par les cellules présentatrices d’antigènes, ces substances qui initient démangeaisons, éternuements, ou enflures dans une réaction allergique. Même à faibles niveaux, la quercétine, à la différence de la plupart des substances antiallergiques, inhibe fortement et efficacement la libération de l’histamine au premier et au second stade de sa libération.

Le magnésium

Le magnésium a la vertu d’être un stabilisateur des membranes cellulaires et de limiter la sécrétion d’histamine. Ainsi, il est judicieux de booster ses apports en cas de tendance allergique.

La fève de cacao est particulièrement concentrée en magnésium, ainsi le chocolat noir est une bonne source à envisager. Mais les fruits oléagineux comme les amandes et les noix, les légumes secs, les céréales complètes et les légumes sont également d’excellentes sources de magnésium.

Toutefois, les aliments produits de nos jours sont de moins en moins fournis en minéraux et nos modes de vie modernes sont très consommateurs en magnésium. Ainsi, il est parfois intéressant de procéder à une complémentation en magnésium de qualité.

4. Notre sélection de produits pour lutter contre les allergies

Une question ? Un besoin précis ?

Notre thérapeute Célia Karleskind, diplômée en nutrition et micro-nutrition répond à vos questions gratuitement !

Contactez Célia par email : 

Par email : celia@zanatura.ch

Partagez cet article avec vos amis !

Comment (1)

  • Cyril Lausanne Reply

    Bonjour,

    La spiruline n’est pas encore très connue mais ses vertus ne sont plus à prouver.

    10 juin 2019 at 21 h 46 min

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *