Fatigue : quelles solutions naturelles ?

zanatura-fatigue-1

Fatigue : quelles solutions naturelles ?

La fatigue est la plainte la plus entendue dans les cabinets de médecins. Elle est « normale » lorsqu’elle est liée à une période de travail intense, de stress ou de nuits courtes. Dans ces cas, une bonne nuit de repos ou des vacances suffisent à récupérer. Pourtant, lorsque la fatigue s’installe et devient chronique, il est bon de s’interroger sur ses causes.

Quelles sont les différentes formes de fatigue ?

 

De manière générale, la prise en charge de la fatigue est souvent difficile. En fonction des causes, on distingue différents types de fatigue :

• La fatigue est un phénomène physiologique qui fait suite à une activité physique ou psychique excessive et cessant au repos.

• L’asthénie est une sensation de lassitude anormale, spontanée, en dehors de tout effort et ne cessant pas au repos. Elle est souvent l’expression d’un virus, d’une allergie ou tout autre maladie, qui impose un bilan médical approfondi.

• La fatigue chronique est une fatigue qui évolue depuis plus de 6 mois sans cause identifiée et dans laquelle des déficits en micronutriments sont souvent impliqués. Une recherche de carences micronutritionnelles, de virus, une analyse de la qualité du sommeil ou encore la détection de troubles au niveau de l’horloge biologique, permettent d’identifier les causes.

 

Quelles solutions naturelles existe-il ?

 

Le sommeil, un allié indispensable

Le sommeil représente un tiers de notre durée de vie. Ses fonctions régénératrices mentales et physiques sont de mieux en mieux connues. En effet, ces dernières années, les découvertes se sont intensifiées et ont montré qu’une privation de sommeil augmente les risques cardio-vasculaires, affecte la production hormonale ainsi que la mémoire et l’humeur. Les causes d’un sommeil de mauvaise qualité peuvent être multiples. Le syndrome d’apnées du sommeil est notamment constaté chez la moitié des hommes et un quart des femmes, de 40 à 85 ans.

La majorité des personnes atteintes, ignorent même qu’elles font des apnées, provoquant une fatigue chronique et des somnolences. La difficulté pour les établissements de santé à étudier cette pathologie, a poussé le CHUV et l’UNIL à Lausanne, à mettre au point un test spécifique pour évaluer le risque de faire des apnées du sommeil. Baptisé « NoSAS Score», ce test également disponible en application mobile et en ligne, permet en 5 questions d’avoir une réponse fiable sur le risque du patient de faire des apnées du sommeil.

Les pistes micronutritionnelles

La micronutrition étudie l’impact des micronutriments (vitamines, minéraux, oligoéléments, acides gras essentiels…) présents dans notre alimentation, sur la santé. Ainsi, 2 hypothèses de déficits nutritionnels peuvent expliquer la fatigue chronique. Le fer, le magnésium et la coenzyme Q10 jouent un rôle majeur dans la production d’énergie :

• Le magnésium est un oligo-élément clé de la transformation d’énergie au niveau cellulaire. Il est un facteur indispensable pour que les sucres et les graisses deviennent de l’énergie utilisable par les muscles. Par conséquent, un manque de magnésium limitera la quantité d’énergie disponible et aura aussi un impact sur les performances intellectuelles. Il faut savoir que 7 personnes sur 10 ont des apports insuffisants en magnésium. Pour éviter les carences, il faut miser sur certains aliments comme les légumes verts et les fruits secs qui sont particulièrement riches en magnésium. Les céréales complètes, les fruits de mer, ou le soja, sont aussi de bonnes sources de magnésium.

• Le fer lui, est impliqué dans de nombreuses fonctions biologiques et permet notamment aux globules rouges de transporter l’oxygène dans le corps. Or, un muscle moins bien oxygéné entraîne une fatigue physique. La meilleure façon de faire le plein de fer est de privilégier certaines viandes (boudin noir, foie et bœuf), les lentilles et les épinards.

Consommer des aliments riches en fer ne suffit pas. Pour assimiler le fer plus facilement, il est conseillé de consommer des vitamines et particulièrement de la vitamine C, que vous pouvez trouver en grande quantité dans certains fruits et légumes comme l’acérola, le cassis, la fraise, le citron ou encore le navet, le poivron ou le chou de Bruxelles.

• La coenzyme Q10 joue également un rôle dans la fatigue chronique. Elle intervient directement au sein des cellules, sur les mitochondries dont la fonction principale est de fournir l’énergie nécessaire pour assurer le bon fonctionnement de la cellule. Le tabac, l’alcool ou encore un stress important peuvent être à l’origine d’un déficit. La Coenzyme Q10 étant un puissant antioxydant, un déclin de sa production peut bouleverser le système de production d’énergie et générer une sensation de fatigue.

 

Pannes d’oreiller, difficultés à se motiver ?

 

Les neurotransmetteurs sont des messagers qui permettent aux neurones de communiquer entre eux. Ces substances sont fabriquées par l’organisme à partir de certains acides aminés. La quantité de ces neurotransmetteurs est donc fortement influencée par l’alimentation, en particulier par le contenu du petit-déjeuner.

Ainsi, la dopamine fait office de starter matinal pour commencer la journée du bon pied. La noradrénaline quant à elle, est l’accélérateur qui permet de rester en forme toute la journée. Elle intervient sur la mémoire et la concentration. Lorsque la libération de dopamine est perturbée, la motivation générale est en baisse et à terme, peut même provoquer une dépression.

Les protéines sont la source principale de ces neurotransmetteurs. Ainsi, pour booster la production et éviter les coups de fatigue en journée, il faut opter au petit-déjeuner, pour des œufs, du jambon ou du fromage blanc. La prise en charge de la fatigue doit être globale. Pour éviter qu’elle devienne chronique, il faut assurer un apport suffisant en vitamines, minéraux et oligo-éléments, vérifier la qualité de son sommeil et profiter des bienfaits de la lumière naturelle. Si la fatigue perdure, consultez votre médecin.


 

Notre sélection de produit pour limiter la fatigue

Partagez cet article avec vos amis !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *