La spiruline : un secret de sportifs

La spiruline : un secret de sportifs

Les bienfaits de la spiruline ne sont plus à démontrés.

Condensé de vitamines, nutriments, acides gras essentiels, oligo-éléments, minéraux (fer, magnésium, calcium, phosphore, potassium, sélénium, sodium, chrome), vitamines (B1, B2, B3, B6, B7, B8, B12, D, E, K, bêta-carotène –provitamine A-), chlorophylle (rôle purificateur et oxygénation de l’organisme), elle est adaptée à tous.

Beaucoup de sportifs utilisent des compléments alimentaires tels que la spiruline, sous forme de comprimé ou poudre, afin d’augmenter leur performance.

L’intérêt chez le sportif tient en 3 mots : protéines – polysaccharides – antioxydants

Protéines :

Par sa teneur en protéines, la spiruline (entre 50 et 70%) est un élément fondamental pour l’organisme. Les protéines sont liées à la constitution des muscles. Lorsque l’activité sportive est intense, la musculature est mise à rude épreuve. Le sportif a donc tout intérêt à ce que ses muscles soient ‘en forme’. De plus, certains sportifs, notamment les adeptes de ‘la musculation’ ont un régime dit ‘hyper-protéinés’. De ce fait, la spiruline est toute indiquée.

Polysaccharides :

Les polysaccharides sont des sucres ‘naturels’ qui représentent une source d’énergie sans les inconvénients du sucre ‘classique’. Des études ont d’ailleurs démontré que la spiruline améliore le métabolisme et aide le corps à brûler les graisses plus tôt que les glucides lors de l’exercice physique.

Antioxydants :

En augmentant l’activité antioxydante au sein de l’organisme, la spiruline réduit la tension oxydative produite durant l’endurance. La principale raison de la fatigue au niveau de la masse musculaire lors de l’exercice est l’accumulation de toxines. De part son action sur le métabolisme (stimulante) et sur le stress oxydatif, la spiruline améliore l’endurance.

La spiruline a donc, entre autres, une action sur

. la fatigue musculaire,

. l’apport en énergie,

. l’augmentation de l’endurance,

. la diminution des crampes musculaires,

. l’oxygénation de l’organisme,

. les états de carence,

Posologie :

En période de préparation : 2 à 4g à répartir dans la journée

En période de compétition : 4 à 8g par jour

En période de récupération : jusqu’à 5g pour aider à récupérer et gérer les toxines.

Partagez cet article avec vos amis !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *