Nos aliments s’appauvrissent en nutriments

nos-aliments-s-appauvrissent-zanatura

Nos aliments s’appauvrissent en nutriments

Pourtant essentiels à la vie, des scientifiques révèlent la disparition progressive des vitamines et minéraux dans les aliments. C’est ce que nous apprennent plusieurs études réalisées sur le contenu nutritionnel de plus de 40 fruits et légumes et sur l’évolution de nos habitudes alimentaires.

Quelle est l’origine de la disparition des nutriments dans nos repas ?

Tout d’abord, les mauvais choix alimentaires des consommateurs qui volontairement se dirigent vers des plats industriels/cuisinés ou de la restauration rapide par manque de temps ou d’envie de cuisiner. Puis, vient notre système alimentaire moderne qui avec la mondialisation a progressivement altéré notre façon de produire, cultiver, distribuer et consommer les aliments.

D’après le manuel de référence « Composition of Foods » (composition de la nourriture) sur une période de 51 ans : le brocoli a perdu 80% en cuivre et 75% en calcium, la pomme de terre 45% en fer et 35% en calcium, et les tomates 90% en cuivre.

Rendement des cultures

Avec la mondialisation, la demande croît et les agriculteurs doivent répondre à une demande de plus en plus forte. Ils sont alors contraints de produire plus sans disposer de plus de surface.

Pour cela, ils utilisent principalement : la fertilisation, l’irrigation, les pesticides et herbicides de manière intensive, ce qui provoque une diminution des minéraux dans les plantes cultivées.

Ils ont également recours à l’élevage de plantes génétiquement modifiées. Les aliments cultivés sont plus gros, plus beaux et plus résistants au climat mais ne sont pas pour autant plus nutritifs, au contraire. C’est ce que l’on appelle l’effet de dilution.

Épuisement des sols et quantités de nutriments

Le sol joue un rôle fondamental dans la nutrition des cultures. Composé d’air, d’eau, de matière organique et minérale, il va nourrir les cultures et donc influer sur la quantité de nutriments présents dans les aliments.

La problématique d’aujourd’hui étant de produire plus et plus rapidement au détriment de la composition nutritive, les sols s’appauvrissent et par conséquent les aliments perdent aussi en nutriments.

Lors du « Rio Earth Summit » (Sommet de la Terre de Rio) en 1992, il a été annoncé qu’en 100 ans la teneur minérale des sols s’était appauvrie en moyenne de 70% partout dans le monde. Les sols européens ont par exemple perdu 72% de leur teneur en minéraux. Tendance qui tend à croître avec le temps à cause de nos pratiques.

Cueillette avant maturité

Avec la mondialisation, les marchés s’ouvrent et l’exportation croît. Les aliments voyagent à travers le monde. Cultivés à un endroit, emballés dans un autre, et vendus encore ailleurs, ils sont très souvent cueillis avant maturité afin d’arriver frais sur les étagères de nos rayons en supermarché. Un aliment parcourt en moyenne 2’500 kilomètres avant d’être consommé.

Cela signifie que les aliments n’ont pas pu achever leur processus de maturation. Ils n’ont pas eu le temps d’absorber suffisamment les éléments nutritifs des sols ou de développer les nutriments liés à l’ensoleillement tels que les anthocyanines (pigments naturels des aliments) ou les polyphénols (antioxydants).

Notre alimentation ne répond plus aux besoins nutritifs dont notre corps à besoin, c’est pourquoi une complémentation peut s’avérer bénéfique afin de couvrir les carences en micronutriments.


Notre sélection de produits

Partagez cet article avec vos amis !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *