Intolérance au gluten : Voici 7 signes qui ne trompent pas.

Le gluten est une protéine que l’on retrouve dans un grand nombre de céréales telles que le blé, l’orge, le seigle, ou encore l’épeautre. Très répandues dans notre alimentation occidentale, il est difficile de passer à côté de ces céréales utilisées notamment dans le pain, les pâtes, les pizzas, les pâtisseries ou encore les conserves et les sauces… Et pourtant les personnes intolérantes au gluten sont de plus en plus nombreuses, elles représentent environ 1% de la population en Suisse. Une question vient alors : Comment votre corps exprime une intolérance au gluten ?  Notre équipe de thérapeutes s’est penché sur le sujet pour vous donner ses conseils afin de repérer 8 symptômes liés à ce type d’intolérance.

L’intolérance au gluten se manifeste principalement par des problèmes digestifs mais d’autres symptômes peuvent apparaitre. En voici 8 qui pourront vous mettre sur la bonne piste !

1- Votre système immunitaire est à plat …

En cas d’intolérance au gluten, les anticorps IgA ont un effet de compteur sur le système immunitaire. Présents dans le tractus gastro-intestinal et la salive, ces anticorps sont la principale réponse du corps au rhume, à la grippe et à d’autres maladies. Quand ces mêmes anticorps neutralisent notre système immunitaire, nous sommes beaucoup plus susceptibles de contracter ces maladies.

2- Votre cerveau est embrouillé

L’un des symptômes les plus surprenants de l’intolérance au gluten, le cerveau embrouillé, peut aussi être subtil dans la nature. Le cerveau embrouillé peut être l’un des symptômes les plus énigmatiques, tout simplement en raison du fait qu’un certain nombre de choses peuvent le provoquer. Cependant, c’est un symptôme fréquemment cité par les personnes souffrant d’intolérance au gluten et / ou de la maladie cœliaque.

Dans un article intitulé « Sensibilité au gluten en tant que maladie neurologique », publié dans le Journal of Neurology, Neurosurgery and Psychiatry, les chercheurs ont découvert une réactivité anormale au gluten dans une classe d’anticorps appelés immunoglobulines (IgG). On croit que cette réaction contribue à une diminution des performances cognitives.

3- Fatigue et épuisement

Ce signe est proche de celui du cerveau embrouillé car les mécanismes exacts restent encore un mystère. De nombreuses recherches scientifiques ont été menées afin de pouvoir examiner la présumée corrélation entre fatigue et intolérance. Cependant, à l’heure actuelle les médecins pensent que c’est l’inflammation qui provoque la fatigue et l’épuisement.

4- Maux de tête et migraines

Les migraines sont un symptôme souvent plus présent chez les personnes intolérantes au gluten. Des chercheurs ont d’ailleurs montré que sur un groupe de personnes intolérantes au gluten 56 % d’entre elles souffraient de maux de têtes chroniques. Le groupe de personne « témoin » de l’étude et donc tolérant au gluten, n’étaient atteint par des soucis de migraines qu’à hauteur de 14%.

5- Vous avez des douleurs articulaires ou musculaires

Selon le magazine WebMD, les douleurs articulaires et l’inflammation sont des symptômes communs de la sensibilité au gluten. La recherche a permis de démontrer qu’il existe bel et bien un lien entre les deux maladies. L’Arthritis Foundation a également publié les résultats qui relient l’arthrite aux douleurs articulaires avec la sensibilité au gluten.

6- De vieux problèmes de peaux réapparaissent

La malabsorption liée à l’intolérance au gluten affecte également différentes zones du corps. L’acné, l’eczéma et la dermatite herpétiforme (DH) sont également liés à cette intolérance au gluten et affecte ainsi la peau. Il existe plusieurs types de symptômes d’origine cutanée causés par une intolérance au gluten. Parmis ceux-si : des rougeurs, des démangeaisons, des brûlures, des éruptions cutanées ou encore des cloques.

7- Vous avez des problèmes bucco-dentaires

Une étude publiée dans BMS Gastroenterology, met en lumière un lien entre intolérance au gluten et la « stomatite aphteuse ». Il s’agit la plupart du temps d’ulcères de la bouche et aphtes. Les individus sensibles au gluten souffrent également souvent de niveaux de calciums très faibles (lié à la malabsorption), minéral essentiel pour la santé bucco-dentaire.
En règle générale, il est donc conseillé aux personnes intolérantes au gluten de privilégier les céréales comme le riz, le maïs, le sarrasin, le quinoa, le millet, l’amarante ou encore les plantes/féculents comme le manioc ou la pomme de terre, la châtaigne, le topinambour ou les légumineuses (lentilles, haricots, pois chiche…). Aujourd’hui, on trouve de plus en plus de produits labélisés sans gluten dans nos grandes surfaces et même dans certains restaurants.

Partagez cet article avec vos amis !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *